S’envoler

Le paradoxe du lâché prise

   Savoir lâcher prise pour apprendre à voler. Il y a de quoi s’emmêler. Je contrôle ou je laisse faire ? Apprendre à planer avec les courants de l’air, voici un défit que toute personne est amenée à vivre au cours de sa vie.   Certains sont des maitres en la matière, d’autres luttent toute leur vie contre les courants. Et enfin certains ne savent pas qu’ils sont en train de voler. La magie de la vie réside en ce que tu en fais. La magie de voler, est d’aller de découverte en découverte, pour ne jamais avoir de regrets.  S’envoler, c’est décider de lâcher prise.

Explorer le monde pour se découvrir pleinement

   Oser découvrir le monde, et se découvrir est une quête essentielle. S’ouvrir, et partager, permet de confronter notre être à celui que l’on renvoie aux autres. Face à ce miroir plus ou moins déformant, nous pouvons réajuster notre être afin de devenir la personne que l’on souhaite. Parfois biaisée par nos peurs, nos vécus, nos passés, la perception de notre personnalité est éronée. C’est en expérimentant le monde que l’on se trouve.

 

Crédit photo : Jean Collette

 

Prendre de la hauteur

   Ce paysage (photo de l’article) est une bouffée d’adrénaline pour le cœur. Il donne peut être le vertige ? l’envie d’aller voir ce que se passe au loin, vers l’horizon ? ou au contraire la sensation d’un apaisement et d’un calme ? d’un accomplissement ? L’oiseau qui s’envole face à un tel paysage à t-il conscience de tout ca ? sans doute que non car finalement il est dans son élément. Ou peut être que si car à chaque envol il prend le risque de perdre le contrôle de son vol ?

   Cette vue ne nous est pas familière. C’est pour cela qu’elle fait rêver, ou qu’elle fait peur. Placé où l’on ne métrise rien, soit on panique et  on n’atteint jamais l’horizon pour voir ce qui se cache derrière, soit on fonce tète baissée et on risque de tomber. L’Homme a depuis très longtemps l’envie de voler. Il cherche toujours à monter le plus haut possible. Tellement haut, qu’il en a oublié d’admirer la vue. Il ne voit plus ce beau paysage depuis l’Espace qu’il à colonisé. Prendre de la hauteur est nécessaire. Mais il faut savoir rester là où le paysage est encore admirable. Ou en tout cas placer  un objectif que l’on se sent capable d’accomplir malgré la peur. Prendre de la hauteur c’est aussi réussir à avoir une vue d’ensemble, une vue détachée de soi. Décentrer notre vision de la vie pour observer ce qui se passe autour. Ce n’est qu’a cette condition que la prise de décision est la plus pertinente.

 

Crédit photo : isatis

Se décider

   Dans la vie, les choix sont constants, à tout âge, et à une échelle plus ou moins importante et réversible. Faire le choix de s’envoler requière avant tout du courage. Le processus qui mène à ce courage peut être long et sinueux, puis vient la décision. J’ai du traverser de nombreuses situations en conflits avec mes valeurs et mes rêves avant de sentir cette sensation de soulagement. « J’ai fais le grand saut » ! Comme l’élan que prend l’oiseau avant de s’envoler.

Pour certaines personnes, cette prise de décision relève d’une urgence, de l’atteinte d’une limite. Une goutte de trop qui fait déborder le vase. Ce fut mon cas. Pour d’autre, c’est quand ils ressentent suffisamment de sécurité pour sauter qu’ils agissent. Chaque individu a son propre cheminement pour prendre cette décision. Avant le déclique, la peur domine tout le reste. Mais il n’est jamais trop tard. Savoir déceler  LE bon moment est une histoire d’instinct et d’écoute de soi. Facile à dire ? peut être, mais nous possédons tous l’instinct de survie. Et je pense que ce déclique est de cet ordre la.

 

Crédit photo : aline64

 

S’organiser et faire un plan de vol

   J’ai cru que le sentiment de soulagement allait durer. Mais ce n’est que le début de quelque chose de nouveau. Le commencement d’une nouvelle ère de la vie. Il faut ensuite acquérir de l’assurance pour mettre en place une technique de vol qui est viable. Sinon après les premiers battements d’ailes, on se fatigue, et on tombe.

De tâtonnements en tâtonnements, l’assurance vient. Comme tout apprentissage, s’envoler, accueillir le changement et la nouveauté prend du temps et est semé de régressions et d’avancées. L’important est d’apprendre, pour perfectionner ses actes et ses méthodes de pensées. C’est en me redéfinissant, par mes actions et mes schémas de pensées, que j’ai appris à gagner en assurance. Les portes s’ouvrent, le chemin devient plus accessible, on commence à planer. Mais les étapes sont nombreuses avant de pouvoir dire « je sais voler ».

Crédit photo : aqualune 83

Ne pas perdre de vue la destination

   L’esprit est  parfois traitre , et tout l’enjeu d’un tel apprentissage est de réussir à s’écouter aussi bien physiquement que psychiquement. Savoir s’écouter est un art, qu’il est bon de cultiver tout au long de sa vie. L’objectif est souvent une question de mieux être intérieur, d’évolution, de quête du bonheur. Tel le soleil qui brille au loin, la motivation fluctue. Mais ce n’ai pas parce qu’on ne le voit plus qu’il disparait. L’apprentissage réside également dans la gestion de l’énergie que l’on déploie pour atteindre son but.

Certaines personnes trouvent en ce processus d’envol, d’élévation, un véritable sens à la vie. Et c’est tout ce cheminement, cet apprentissage, qui font la puissance d’une vie riche et épanouissante. Apprendre à être, apprendre à vivre, y donner du sens, Mon sens, est une des quête de ma vie. Et parfois perdre son cap fait parti du voyage. Mais quand on le retrouve, on prend alors conscience de notre puissance, et de notre capacité à voler.

 

Voler au dessus des nuages

   Le cœur ouvert, l’esprit indulgeant. D’abord envers sois même, puis envers les autres. Ceux qui nous sont chers, et qui nous soutiennent. Mettre un peu de douceur sur notre regard intérieur. Comme le sont les nuages un jour de printemps. Car le renouveau, aussi fragile soit-il, est un élan inaliénable. Et c’est par amour de la vie, que tu es là. Au dessus des nuages. A admirer toute ton évolution.

Finalement c’est le paysage qui est important. Et ce qu’il te fait ressentir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Étiquetté , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :