Explorer

Sur le chemin

   Explorer est pour l’Homme un moyen de survivre depuis l’aube des temps. Se nourrir de la nouveauté, de la diversité, s’enrichir de la découverte. Voila se qui motive à explorer. A l’heure d’internet où tout vient à nous sans effort, l’exploration perd un peu de sa superbe et devient banal, voir inutile. En effet, quelques recherches et quelques clics suffisent pour s’envoyer à l’autre bout du monde, découvrir un savoir faire, partager ou discuter avec des inconnus.

Hors, toute la beauté de l’exploration réside dans le chemin empreinté, peu importe le but. C’est au départ un besoin qui nous pousse à vouloir découvrir autre chose, et le mystère lié à l’inconnu, les multiples possibilités, à la fois appréhendées et sources de liberté.

   Mais explorer c’est aussi s’explorer. Sur le chemin de la vie, nous ne cessons de vouloir nous améliorer, nous enrichir intérieurement pour être meilleur et progresser. Comme l’exploration, ce besoin est inné. Mais toujours en quête de performance, l’Homme à oublié de s’explorer lui même. Se connaitre,  se chercher, s’apprendre, est aussi important sur le chemin de la vie. S’ajuster aux différents changements que l’on travers, se redécouvrir, se réapprendre, puisque nous sommes en constante évolution. Ne pas le faire serait de subir la vie, d’une façon linéaire et passive.

Nous avons tous cet instinct d’exploration. Le tout est de ne pas oublier dans quelle direction diriger notre curiosité, et de concentrer notre Energie sur ce qui compte vraiment, notre humanité.

Prendre le temps

   Un temps pour chaque chose est le meilleur adage en ce sens. Ralentir le rythme de son quotidien, le flot de ses pensées, même sur une courte période, permet de faire de la place dans notre esprit. Comme un rituel à instaurer dans nos journées bien remplies, ralentir est tout aussi vital que respirer. Chacun trouvera sa façon de mettre en place son rituel; tempo en marchant, tempo en écrivant, tempo en méditant; l’important étant de laisser de la place à l’observation, à la réflexion, au vide.

Grace à ca, on s’autorise peu à peu à envisager d’autres possibilités, d’autres chemins, et nos besoins sont mieux définis. Et c’est en découvrant nos véritables besoins que l’on peut agir efficacement pour les combler. Apprendre ou réapprendre à s’explorer commence par là. S’autoriser à prendre le temps de partir à l’aventure de soi.

 

Chercher sans chercher 

   Il n’est pas nécessaire de voir grand ou de chercher le voyage rêvé, l’exaltante aventure.  A chacun son besoin, à chacun sa définition d’exploration. Tout le monde ne pouvant pas partir à l’autre bout du monde, rien ne sert de se frustrer. Explorer le bout de son nez peut être tout aussi enrichissant que d’aller au Tibet ou au Pérou. Plus concrètement, se laisser guider par l’instinct pour découvrir de nouvelles opportunités. S’arrêter dans un endroit inconnu pour flâner cinq minutes entre deux rendez-vous, s’isoler un quart d’heure sur le chemin de son travail avant le speed de la journée; Ce décider d’aller enfin à cet évènement que l’on repousse chaque année;

   Parfois, les découvertes sont au bord d’un chemin que l’on empreinte tous les jours. Depuis un moment, je passe part un petit bois pour emmener mon fils à la crèche avant ma journée de travail. Adorant cet environnement je me répétais à chaque fois que c’était joli et que je devrais aller m’y balader. Pris dans mes occupations quotidiennes, je me trouvais toujours des excuses. Le manque de temps, la fatigue, pas les bonnes chaussures, la météo, la flemme..

Et puis une semaine particulièrement difficile, je me suis arrêtée. J’ai pris vingt minutes, et je me suis dis « va voir, tu t’accordes vingt minutes, il le faut ». Je me suis promené dans ce sous bois, beigné de soleil et de chants d’oiseaux. J’ai mis toute ma concentration à être présente, dans l’instant que je savais fuguasse, et une fois les vingt minutes passées, je me suis dis  » c’est ca qu’il te fallait !« . Mon besoin de nature, d’évasion, une fois comblé, m’a permis de comprendre que j’en avais effectivement besoin, régulièrement, et qu’il pouvait être combler simplement, sans attendre un moment précis, ou un contexte particulier.

Partir, rester, s’aventurer

   L’exploration peut être intime, avec un bon livre, une randonnée, un voyage. Elle peut être initiée par la quête de quelques chose, tangible ou non, ou cacher un objectif conscientisé ou non. Que l’on soit ou pas conquérant n’empêche en rien de s’aventurer, d’expérimenter l’inconnu, et de  bouleverser notre quotidien pour en tirer une satisfaction, une sagesse, un plaisir. Cela reste néanmoins nécessaire et naturel.

   Je suis souvent en admiration devant ces personnes qui parcourent le monde, avides de découvertes, de rencontres, de paysages grandioses, et je me nourris de leurs aventures, un peu envieuse; Mais je réalise aussi qu’avec mon regard, si personnel soit-il, sur la vie, j’arrive également à m’aventurer dans l’inconnu, à faire des choix audacieux, à expérimenter, et à parcourir le monde à ma façon, à mon échelle de possibilités, et à vivre les aventures excitantes que la vie met sur mon chemin, ou que je choisi volontairement.

 

Sans jamais tourner en rond

     Explorer peut se faire de divers façon, et partout. Notre curiosité anime nos découvertes, et nous en apprend autant sur la vie que sur nous même. Il faudra parfois se laisser guider et porter par les évènements, et parfois prendre les devants en s’organisant des moments (con)sacrés, en concrétisant des idées latentes, en acceptant de ne pas tout contrôler.

Le voyage intérieur peut être enrichissant, pour peu que l’on supprime les barrières de l’inaccessible, de la peur, et de la procrastination. 

Réapprenons à explorer notre environnement direct, à se réapproprier notre quotidien. Chaque endroit peut se révéler être bien plus instructeur et ressourçant que l’on s’imagine. Et même ceux que l’on connait par cœur peuvent desceller des trésors de nouveautés.

Notre soif de bonheur est notre plus grand moteur, notre besoin d’humanité est notre atout le plus précieux.

 

 

Étiquetté , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :